Un traducteur de miaulements débarque au Japon !

648x415_japonais-invente-meowlingual-premier-traducteur-langue-chats

 Si vous avez un chat ou que vous comptez en avoir, ceci peut peut-être vous intéresser 😉

C’est au pays du soleil levant, au Japon, déjà inventeur de Hello Kitty et du Tamagotchi qu’a été mis au point le Meowlingual, premier traducteur de langue de chats.

Ce dernier serait capable de décrypter 200 miaulements, six humeurs et vingt et une émotions félines différentes 😉

Cet objet, révolutionnaire en soit, est capable également de réaliser une batterie de quatre-vingt-cinq tests médicaux sur un chat.

Par contre, son prix est d’environ 140 euros, et est seulement disponible en japonais pour le moment 😦

Fort de son succès, le Meowlingual est déjà en rupture de stock !

Espérons que cet objet sera prochainement disponible en France, je pense qu’il fera fureur ! 🙂

 

Journées du Patrimoine les 20 et 21 septembre : à la conquête des châteaux.

château de Launaguet

château de Launaguet

 

château de Launaguet

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme chaque année, les 20 et 21 septembre sont dédiés aux Journées du Patrimoine. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’aller visiter quelques lieux, et de vous rapporter quelques clichés.

Tout d’abord, une jolie découverte ou redécouverte, le très mignon château de Launaguet.

Ce château n’est autre que la mairie de Launaguet. Un très joli lieu pour célébrer son mariage.

Petite histoire de ce monument :

Le château actuel a été construit en 1845 sur les ruines d’un manoir incendié en 1805. Le domaine avait été acheté en décembre 1843 par Jasques-Henry Dufay, Baron de Launaguet, Préfet de Montauban, puis Maître des requêtes au Conseil d’État. Son tombeau se trouve dans la chapelle, devant l’église actuelle. Ce château a été restauré par un architecte installé à Launaguet, Auguste Virebent. Suite à la volonté du conseil municipal de l’époque, le château de Launaguet est devenu patrimoine communal en septembre 1991, et classé monument historique le 11 février1993.

 

château de Malpaga

château de Malpaga

Un second lieu que j’ai eu plaisir à visiter et dont j’ignorais l’existence est le château de l’Union, appelé château de Malpaga.

C’est un lieu qui ressemble plus à une maison qu’à un château, mais le jardin est très agréable pour faire une balade. Ce monument est également très prisé par les associations qui y organisent plusieurs événements tout au long de l’année comme des expositions.

château de Malpaga

 

Histoire du château :

Château construit en 1840 par la famille Lestrade du Domaine Saint Caprais.

château de Larra

château de Larra

Et voici une dernière découverte, la château de Larra.

Ce château est entouré d’un très joli jardin. Vous y trouverez notamment des paons et des fontaines (qui ne fonctionnent plus aujourd’hui).

C’est un endroit très agréable où vous pourrez profiter d’un bon moment seul ou en famille.

Histoire du château :

Construit de 1743 à 1746 sur l’emplacement d’une maison de style Louis XIII, le château de Larra est une maison de plaisance conçue pour être habitée l’été Les plans ont été réalisé par Guillaume Cammas, architecte de la façade du capitole, sur l’exemple des villas italiennes, a la demande de Jean-François Tournier de Vaillac (1690-1748), président de la chambre des enquêtes du parlement de Toulouse en 1721.

Jardin du château de Larra

J’espère que cet article vous aura fait un peu voyager et que vous aurez la curiosité d’aller visiter ces lieux d’exception.

Exposition Pluri’elles à l’espace Trentotto du 14 avril au 7 mai à Toulouse.

10269558_746269445403292_7674182113339285649_n  image recadrée tableau 

recadrée   Expo (2)

10253946_745803642116539_2189345681111937952_n   10245495_747246261972277_1093323432638918233_n  10150702_745801172116786_6169781649864492422_n

J’ai eu le plaisir d’aller lexposition Pluri’elles réunissant 14 artistes toulousains venus de divers univers et réunissant leurs talents (peintres, sculpteurs, photographes et designers).

Cette exposition est à l’initiative d’Alexandra Delmas, une artiste plasticienne.

Alexandra Delmas a fait appel à 3 entreprises (Icade Promotion, Promologis et Cofely Inéo)afin de pouvoir mettre en place cette exposition dans de bonnes conditions mais également car ces sociétés voulaient soutenir cette noble cause.

L’exposition a pour but de réunir des fonds afin de soutenir la lutte contre le cancer du sein, et tout particulièrement l’association le Ruban de l’Espoir créée par Françoise Sellin.

Les artistes présentant leurs oeuvres s’engagent à reverser 30 % du prix de leurs ventes au Ruban de l’Espoir.

J’ai été très agréablement surprise par la qualité non seulement des oeuvres proposées mais aussi du lieu, l’espace Trentotto, un espace spacieux et agréable qui sait donner un cachet particulier à cette exposition.

J’ai particulièrement apprécié les sculptures de bustes féminins en métal de Laurent Lafontas; les somptueuses peintures de Stéphanie Ledoux, Marcos Rodriguo, Daniel Schintone et de Nabarus.

N’hésitez pas à vous rendre à cette belle exposition qui se tient jusqu’au 7 mai 2014 à :

l’espace Trentotto

38 Boulebard de la Gare

Toulouse